Pas de scénario catastrophe pour les banques.

Les établissements financiers vont devoir rembourser jeudi 1er juillet 2010 442 milliards d’euros à la Banque centrale européenne, avec l’arrivée à échéance d’un prêt géant et exceptionnel accordé il y a un an. De quoi craindre, selon certains, un assèchement soudain du marché du crédit.

Ce contenu a été publié dans News. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.